Le contrat de réinsertion-emploi est une mesure pour l’emploi favorisant la réintégration professionnelle des populations les plus fragiles sur le marché de l’emploi, à savoir les demandeurs d’emploi d’au moins 45 ans, les salariés à capacité de travail réduite et les salariés handicapés.

Pendant la période du 24 juillet 2020 jusqu’au 31 décembre 2021, un contrat de réinsertion emploi, comprenant des périodes alternées de formation pratique et de formation théorique, peut être proposé aux demandeurs d’emploi âgés de 30 ans au moins ou en reclassement externe ou ayant la qualité de salarié handicapé et inscrits à l’ADEM depuis un mois au moins.

En cas d’occupation de demandeurs d’emploi âgés entre 30 ans au moins et moins de 45 accomplis, une quote-part correspondant à 50% du salaire social minimum pour salariés non qualifiés (voir Paramètres sociaux) est versée par l’employeur au Fonds pour l’emploi.

En cas d’occupation de demandeurs d’emploi :

  • âgés de 45 ans au moins ;
  • en reclassement externe ;
  • ayant la qualité de salarié handicapé ou
  • du sexe sous-représenté,

la participation de l’entreprise est ramenée à 35% de l’indemnité touchée par les demandeurs d’emploi.