Prêt pour un apprentissage ? Voici comment faire...

Il faut dans un premier temps s’inscrire auprès du Service de l’Orientation professionnelle de l’ADEM (ADEM-OP) qui centralise les offres et demandes pour un poste d’apprentissage. 

  • L’ADEM-OP t’informe sur les différents métiers et professions et leurs conditions d’accès.
  • Contacte les entreprises qui recrutent grâce aux adresses fournies par l’ADEM-OP.
  • Passe des entretiens d’embauche.
  • L’entreprise prête à te former en informe l’ADEM-OP.
  • L’ADEM-OP, après avoir contrôlé que l’entreprise dispose du droit de former, donne le feu vert à la chambre patronale compétente pour établir le contrat d’apprentissage.
  • Le modèle-type de contrat d’apprentissage est envoyé à l’entreprise et doit être renvoyé signé par toi et ton patron-formateur à la chambre patronale compétente.
  • Après signature du contrat, tu peux commencer ta formation en entreprise.
  • À partir du 1er septembre il faut s’inscrire dans un des lycées qui dispensent la formation 

(dernière mise à jour au 20.04.21)

Quels sont les avantages d’une formation professionnelle sous contrat d’apprentissage ?

Les avantages pour les apprentis sont nombreux.  La formation professionnelle sous contrat d’apprentissage permet en effet aux apprentis d’apprendre un métier/une profession tout en recevant une indemnité. Ce premier contact avec le monde professionnel permet à la fois à l’apprenti d’obtenir un diplôme officiellement reconnu et de progresser au sein d’une entreprise.

Le détenteur d’un DAP et d’un DT a droit au salaire social minimum pour personnes qualifiées (salaire social minimum + 20%) (voir Paramètres sociaux) lorsqu’il travaille dans ce métier/cette profession.

Le détenteur d’un CCP a également droit au salaire social minimum pour personnes qualifiées (salaire social minimum + 20%) après une pratique d’au moins deux ans dans le métier/la profession dans lequel est délivré le diplôme.

(dernière mise à jour au 20.04.21)

Comment se déroule typiquement une formation organisée sous forme d’apprentissage ?

La majorité des formations DAP et DT et l’ensemble des formations CCP sont organisées sous forme d’apprentissage.

Le jeune conclut un contrat d’apprentissage avec une entreprise et divise son temps entre l’école et l’organisme de formation. Et son temps d’apprentissage et divisé entre école et organisme de formation. Ainsi, il passe régulièrement certains jours de la semaine en salle de classe et les autres en milieu professionnel.

Pour certains métiers, l’enseignement scolaire et la formation en milieu professionnel se déroulent sous forme de blocs (plusieurs semaines consécutives au lycée ou dans l’entreprise). On parle alors d’une organisation par périodes (Blockunterricht).

Les métiers respectifs sont répertoriés dans notre brochure „Mes droits et obligations d’apprenti“.

(dernière mise à jour au 19.10.21)

Quels métiers / professions sont organisés sous contrat d'apprentissage ?

Voici une liste des métiers/professions organisés sous contrat d’apprentissage.

(dernière mise à jour au 19.10.21)

Quels sont les droits et obligations d'apprenti ?

La présente publication est destinée aux apprentis, à leurs parents et à leurs tuteurs en entreprise et renseigne sur :

  • la durée de travail ;
  • l’indemnisation ;
  • les spécificités de l’apprentissage pour adultes et transfrontalier ;

Téléchargez la brochure

(dernière mise à jour au 19.10.21)

À qui l'apprenti doit-il s'adresser lors de son apprentissage ?

Le conseiller à l’apprentissage est la première personne de contact pour toutes les questions concernant un apprentissage.

Il se tient à la disposition de l’apprenti pour toutes questions relatives à son apprentissage comme p.ex. des difficultés ou des irrégularités rencontrées.

(dernière mise à jour au 19.10.21)

Qu'en est-il de l'apprentissage pour adultes ?

L’apprentissage pour adultes permet chaque année à environ 400 personnes majeures de débuter une formation professionnelle sous contrat d’apprentissage, en vue de l’obtention d’un CCP (certificat de capacité professionnelle), d’un DAP (diplôme d’aptitude professionnelle) ou d’un DT (diplôme de technicien).

Ce dispositif s’adresse aux adultes sous contrat de travail et aux demandeurs d’emploi qui désirent obtenir un diplôme officiel à travers une formation professionnelle.

La formation pratique s’acquiert dans une entreprise autorisée à former des apprentis. La formation scolaire se fait aux mêmes horaires qu’en formation initiale et toujours en journée.

L’organisation de la formation (alternance hebdomadaire ou par périodes) varie selon les métiers/professions.

L’apprenti adulte a droit au salaire social minimum (SSM) (voir Paramètres sociaux) au cours de sa formation. S’y ajoute la prime d’apprentissage que l’État accorde à l’apprenti par année de formation « réussie » et qui s’élève à 130 euros par mois d’apprentissage pour les formations CCP et à 150 euros par mois d’apprentissage pour les formations DAP et DT.

Le complément entre le SSM et l’indemnité d’apprentissage légalement fixée est remboursé par l’État au patron-formateur.

En plus, le Fonds pour l’emploi rembourse aux patrons-formateurs la part patronale des charges sociales se rapportant à l’indemnité d’apprentissage versée à l’apprenti et leur verse des aides de promotion de l’apprentissage d’un montant égal à 27% de l’indemnité d’apprentissage pour la formation au niveau DT et DAP et d’un montant même égal à 40% de l’indemnité d’apprentissage pour la formation au niveau CCP.

Pour être admis à l’apprentissage pour adultes, il faut :

  • être âgé de 18 ans au moins au 1er septembre de l’année d’inscription ;
  • ne plus être sous régime scolaire initial ou sous contrat d’apprentissage en formation initiale depuis au moins 1 an ;
  • avoir une affiliation au Centre commun de la sécurité sociale (CCSS) d’au moins 12 mois continus ou non, à raison d’au moins 16 heures par semaine ;
  • remplir les mêmes conditions scolaires d’accès que celles prévues dans le cadre de l’apprentissage initial et disposer des connaissances linguistiques exigées.

Une dérogation à la période de carence de 12 mois, prévue au point 2 ci-dessus, peut être accordée :

  • aux personnes détentrices d’un CCP qui désirent acquérir un DAP dans la même spécialité ;
  • aux personnes détentrices d’un DAP qui désirent acquérir un DT dans la même spécialité ;

Une commission décide de l’accès et de l’admission des candidats au vu des dossiers. Les décisions sont communiquées par courrier aux candidats. En cas de décision positive, le candidat est autorisé de conclure un contrat d’apprentissage entre le 16 juillet au plus tôt et le 1er novembre de l’année d’apprentissage au plus tard.

L’encadrement est assuré par :

  • l’entreprise avec laquelle votre contrat d’apprentissage est conclu ;
  • les conseillers à l’apprentissage des différentes chambres professionnelles ;
  • le personnel enseignant et socioéducatif des lycées techniques ou du centre national de formation professionnelle continue (CNFPC).

Les personnes qui désirent entamer une telle formation doivent prendre rendez-vous auprès du Service d’orientation professionnelle de l’ADEM.

(dernière mise à jour au 19.10.21)

Qu'en est-il de l'apprentissage transfrontalier ?

L’apprentissage transfrontalier ne peut se faire que dans les métiers/professions qui figurent dans le règlement grand-ducal fixant la liste des métiers/professions.

  • Tout/toute candidat(e) doit introduire une demande écrite auprès du MENJE – Service de la formation professionnelle, mentionnant les informations suivantes :
    • le nom, prénom et domicile de l’apprenti(e) ;
    • le nom, prénom, professions et domicile du patron ; lorsqu’il s’agit d’une personne morale, la dénomination et le siège ;
    • la dénomination et l’adresse de l’établissement scolaire ou l’apprenti(e) fréquentera les cours théoriques ;
    • la désignation du métier/de la profession d’apprentissage ;
    • le programme de la formation ;
    • inscription à l’école.

Si lors de l’apprentissage transfrontalier des frais encourent, le ministère est à informer avant le début de la formation et ce avec pièce à l’appui.

  • Tout poste vacant en matière d’apprentissage doit être obligatoirement déclaré par l’entreprise formatrice au service d’Orientation professionnelle (OP) de l’Agence pour le développement de l’emploi (ADEM) par le biais du formulaire « Déclaration de poste d’apprentissage vacant » disponible sur le site de l’ADEM.
  • L’OP et les chambres professionnelles compétentes informent le Service de la formation professionnelle du MENJE de leur avis en matière de demande d’apprentissage transfrontalier.
  • Tout/toute candidate doit se présenter obligatoirement au service OP-ADEM à Luxembourg-Ville (avril à octobre) avec les pièces justificatives suivantes :
    • carte d’identité/passeport ;
    • numéro de matricule nationale ;
    • autorisation du Ministère de l’Éducation nationale de l’Enfance et de la Jeunesse.

Les contrats d’apprentissage sont conclus entre le 16 juillet et le 1er novembre d’une année.

(dernière mise à jour au 20.04.21)

Plus d'informations

Qu'en est-il des indemnités d'apprentissage ?

Les apprentis dans une formation menant à un diplôme de technicien (DT) ou à un diplôme d’aptitude professionnelle (DAP) ont droit à une indemnité d’apprentissage qui varie en fonction du métier ou de la profession choisis.

La réussite du projet intégré intermédiaire donne droit à une indemnité plus élevée qui est due le premier jour du mois qui suit la notification de la réussite à l’apprenti et à l’entreprise.

Les apprentis engagés dans une formation menant au certificat de capacité professionnelle (CCP) ont droit à une indemnité d’apprentissage dont le montant varie avec l’année d’apprentissage.

Ci-après les indemnités d’apprentissage minima brut par mois (indice 855,62 en vigueur à partir du 1er octobre 2021) :

(dernière mise à jour au 19.10.21)