La Chambre des salariés (CSL) représente les intérêts de plus de 550 000 salariés, apprentis et retraités de statut privé, résidents et frontaliers au Luxembourg, indépendamment de leur nationalité ou lieu de résidence.

  • Sa première mission est de défendre les intérêts et les points de vue des salariés, apprentis et retraités.
  • Elle est leur voix dans la procédure législative et dans les institutions socioéconomiques du pays.

La CSL est associée à la procédure législative

elle constitue un organe officiel de consultation au cœur de la procédure législative.

Par an, la CSL rend quelque 100 avis relatifs aux projets de loi ou règlement grand-ducal touchant :

  • l’économie ;
  • le social ;
  • la sécurité sociale ;
  • le droit du travail ;
  • l’éducation et
  • la formation professionnelle.

Ainsi, elle défend la qualité de vie, le pouvoir d’achat, les droits et les acquis sociaux de ses ressortissants.

La CSL représente les salariés, les apprentis et retraités

  • elle est présente dans divers organes consultatifs au niveau national et sur le plan européen ;
  • elle désigne les représentants des salariés et retraités notamment au sein des Caisses nationale de santé (CNS) et d’assurance pension (CNAP), du Conseil arbitral de la sécurité sociale, du Conseil supérieur de la sécurité sociale et auprès des tribunaux du travail.

La CSL informe les salariés sur leurs droits et le monde du travail

  • elle édite des livres thématiques en matière de droit du travail et de la sécurité sociale, en relation avec le monde du travail ou d’intérêt général ;
  • elle propose des publications qui traitent de sujets sociaux et économiques ;
  • elle rédige des prises de position alimentant les débats socioéconomiques.

La CSL s’investit dans le développement de la santé, de la sécurité et du bien-être sur le lieu de travail

  • elle réserve une partie de ses activités à promouvoir et à développer une culture axée sur la prévention et le développement des actions en faveur de la santé, de la sécurité et du bien-être au travail ;
  • en sus, elle offre un service d’aide aux victimes de stress au travail via la Stressberodung.

La CSL participe à la formation initiale

  • elle est en charge de l’apprentissage avec les trois chambres patronales (Chambre de commerce, Chambre des métiers et Chambre d’agriculture) et le ministère de l’Éducation nationale de l’Enfance et de la Jeunesse ;
  • elle assure ainsi, en partenariat, la conception, l’organisation et la surveillance de l’apprentissage dans les professions commerciales et administratives, dans l’artisanat, l’industrie, l’hôtellerie et l’agriculture au sens large ;
  • elle contribue également à l’organisation de l’enseignement technique et professionnel et est présente dans nombreuses commissions et comités nationaux qui relèvent du domaine de la formation.

Avec ses 2 centres de formation, la CSL participe depuis 50 ans à la formation professionnelle continue au Luxembourg

  • par biais du Luxembourg Lifelong Learning Centre (LLLC), la CSL est un des principaux offreurs de formation professionnelle continue pour adultes. Le programme des formations a connu un grand succès, de sorte que le LLLC compte aujourd’hui plus de 10 000 inscriptions par an, toutes formations confondues.
    Elle propose également des formations destinées aux organisations syndicales et aux délégations du personnel.
  • par biais du Centre de Formation et de Séminaires (CEFOS), la CSL propose une infrastructure multifonctionnelle pour l’organisation de séminaires et de colloques ouverte à tout public.