Homepage

Conférences - events - ateliers thématiques

Évènements de 2019

La CSL organise des conférences publiques touchant aussi bien le domaine de l'économie et de la finance que le monde du travail et de l'éducation.

Les conférences sont libres d'entrée. Il suffit de s'inscrire.

  • CANCER & TRAVAIL : COMMENT RÉDUIRE LES INÉGALITÉS SOCIALES DE SANTÉ PAR UNE MEILLEURE PRÉVENTION SUR LES LIEUX DE TRAVAIL ?

    24 oct. 2019 - 18:30

    CANCER & TRAVAIL : COMMENT RÉDUIRE LES INÉGALITÉS SOCIALES DE SANTÉ PAR UNE MEILLEURE PRÉVENTION SUR LES LIEUX DE TRAVAIL ?

    CONFÉRENCE ANIMÉE PAR LAURENT VOGEL

    Laurent Vogel est juriste et chercheur en santé au travail.

    Il travaille à l'Institut syndical européen dans le domaine de la santé au travail où il s'occupe notamment de la publication du magazine « Hesamag ».

    Il donne également des cours à l'Université libre de Bruxelles et à Paris XIII.

    Il a été un des coordinateurs du livre « Les risques du travail. Pour ne pas perdre sa vie à la gagner » (La Découverte, 2015).

    THÉME DE LA CONFÉRENCE

    Les cancers constituent des maladies fortement inégalitaires. Loin d'être distribués de manière aléatoire parmi les individus, ils sont un concentré d'inégalités sociales. Une lutte efficace contre les cancers en santé publique passe par une remise en cause de ces inégalités. Cette exigence est rarement rencontrée. Cela explique, en grande partie, les échecs de la guerre contre les cancers régulièrement proclamée.

    Les expositions professionnelles sont le premier déterminant de cette inégalité sociale. Dans l'Union européenne, 100 000 personnes meurent chaque année d'un cancer lié au déni de prévention au travail. Certaines professions sont particulièrement frappées : ouvriers du bâtiment, personnel du nettoyage, etc.

    L'élimination des expositions professionnelles constituerait une des formes les plus efficaces de prévention. Et pourtant la majorité des campagnes de santé publique tournent inlassablement autour de facteurs présentés comme des comportements individuels (tabac, nourriture, sédentarité, etc.) et de la détection précoce.

    La bataille contre les cancers professionnelsest rendue difficile par une invisibilité socialementconstruite de ceux-ci. Les registres de cancer restent muets sur la profession des malades. Concernant les femmes, la visibilité est encore plus réduite. Ainsi, le lien entre les cancers du sein et des expositions professionnelles a été ignoré dans une partie importante de la littérature scientifique.

    Pour les syndicats, la lutte contre les cancers professionnels est une priorité stratégique. Elle remet en cause l'organisation du travail. Elle contribue à faire converger santé publique et santé au travail. Elle montre aussi la nécessité de construire un contre-pouvoir dans l'entreprise de manière à faire passer la défense de la vie et de la santé avant les profits.

     

  • Quel futur pour l'emploi ? Les prévisions de Frey et Osborne sont-elles crédibles ou contestables ?

    11 juin 2019 - 18:30
    Conférence

    Quel futur pour l'emploi ? Les prévisions de Frey et Osborne sont-elles crédibles ou contestables ?

    CONFÉRENCE ANIMÉE PAR  JACQUES LIOUVILLE
    Jacques Liouville est professeur de Sciences de Gestion à l'Université de Strasbourg.

    Il a été directeur de l'IAE de Metz et il est responsable du Master Achat International - Global Sourcing, qui est offert au Luxembourg en partenariat avec la CSL. Il a été visiting professor dans de nombreuses universités, notamment en Allemagne, au Canada, en Chine, au Japon, aux États-Unis et au Brésil.

    Il est l'auteur de plus de cents articles publiés dans des revues académiques et il est membre du « comité de lecture » d'une dizaine de revues et organisations scientifiques tant en France qu'à l'international.

    Ses recherches portent principalement sur les questions de stratégie d'entreprise, de management international et de gestion de l'innovation.


    THÈME DE LA CONFÉRENCE

    L'étude réalisée par Carl B. Frey & Michael Osborne en 2013 relative aux perspectives d'évolution des emplois à l'horizon 2030 a produit l'effet d'une bombe. Cette étude annonçait la disparition probable de 47 % des emplois aux USA et par extension, cette statistique a été assimilée à un standard susceptible de s'appliquer également au reste du monde.

    Six ans plus tard, soit au tiers de la période de référence - horizon 2030 -, le trend catastrophique prévu est loin de se dessiner. Il semble donc légitime de s'interroger sur le fait de savoir si le trend anticipé par les deux auteurs est simplement « retardé », ou si au contraire la gigantesque menace annoncée n'était pas en fait une simple « fiction » ?

    En médiatisant à outrance des résultats hallucinants mais très critiquables, Frey & Osborne n'ont pas respecté l'éthique dont chaque scientifique devrait faire preuve. La conférence permettra ainsi de mettre en évidence que tous les résultats faisant l'objet d'un fort retentissement médiatique ne sont pas nécessairement dignes de confiance sur le plan scientifique, ce qui conduira à préciser les conditions devant au minimum être respectées pour que celle-ci puisse être accordée.

    Dans le cas du Luxembourg, les indicateurs disponibles conduisent à un verdict plutôt encourageant, sachant que le solde entre la disparition et la création d'emplois du fait de la digitalisation de l'économie semble être proche de l'équilibre. Une question qui demeure néanmoins en suspens est celle de la sécurisation des parcours professionnels des personnes dont les emplois sont menacés. La solution peut résider dans des actions très ciblées de formation continue.

     

  • Inégalité et élites

    16 mai 2019 - 18:30
    Conférence - Konferenz

    Inégalité et élites

    CONFÉRENCE ANIMÉE PAR PROF. MICHAEL HARTMANN

    Michael Hartmann, né en 1952, est professeur émérite de sociologie à l'université technique de Darmstadt. Il a étudié la sociologie, les sciences politiques, la philosophie, la psychologie, l'Histoire et la germanistique. Il a obtenu ses titres de docteur en 1979 et de professeur en 1983.

    Ses travaux concernent principalement la recherche dans les domaines des élites, de la gestion et de l'université et ont été soutenus par une bourse d'étude de la Société allemande de la recherche (Deutsche Forschungsgemeinschaft). Michael Hartmann a publié plusieurs ouvrages sur le sujet : Le mythe des élites méritocratiques (2002) ; Sociologie des élites (2004) ; Les élites et le pouvoir en Europe (2007) ; Inégalités sociales :pas un sujet pour les élites ? (2013) ; Les élites mondialisées n'existent pas (2016) ; Les déconnectés : comment les élites mettent la démocratie en péril (2018).
    Ses travaux de recherche lui valurent en 2002 le premier prix et en 2010 le deuxième prix attribué par la Fondation Fritz Thyssen en récompense du meilleur article scientifique dans le domaine socio-économique. En 2018, il a également obtenu le prix de la Société allemande de sociologie pour sa remarquable contribution à la visibilité de la sociologie auprès du public.
    En outre, au fil des ans, Michael Hartmann a effectué d'innombrables présentations publiques, donné de nombreuses interviews et régulièrement participé à des débats télévisés.

    THÈME DE LA CONFÉRENCE

    INÉGALITÉ ET ÉLITES

    Concernant la relation entre inégalité et élites, deux aspects semblent, à première vue, se dégager : tout d'abord la représentation inégale des différentes classes de la population parmi les élites ; ensuite, les conséquences des actes des élites sur les inégalités sociales, en particulier en matière de revenus et de patrimoine. Néanmoins, quand on approfondit l'analyse, on remarque que la relation entre les deux est étroite. Ainsi, plus le recrutement social des élites est exclusif, plus leurs actions bénéficient aux riches. Le tournant néolibéral des années 80 en est la démonstration. Qui plus est, cela génère une spirale dans laquelle inégalités matérielles et exclusivité sociale des élites se renforcent mutuellement.

     

  • Conférence : Développement agile des valeurs et des compétences pour le monde du travail numérisé

    19 mars 2019 - 18:30
    Conférence - Konferenz

    Conférence : Développement agile des valeurs et des compétences pour le monde du travail numérisé

    CONFÉRENCE ANIMÉE PAR PROF. DR WERNER SAUTER

    Le professeur Dr Werner Sauter est banquier et économiste diplômé. Il est titulaire d'un doctorat en psychologie édagogique et s'est forgé une vaste expérience dans le domaine de l'éducation en tant qu'enseignant dans un établissement d'enseignement professionnel, responsable du développement des ressources humaines à la Landesbank, chef de département d'un institut supérieur de formation en alternance, dirigeant et conseiller dans le domaine de la formation. Il a fondé et dirigé un organisme de formation axé sur le
    « e-learning » au sein du groupe Klett, de même que l'Institut eBusiness & Management à la Steinbeis-Hochschule. En 2008, il a créé la société Blended Solutions GmbH à Berlin, qui est spécialisée dans le développement de concepts d'apprentissage stratégiques, de solutions et systèmes d'apprentissage innovants et de modèles d'entreprise pour les prestataires de formation.

    Il est aujourd'hui à la tête de la fondation WeQ.Space eG i. G. à Berlin (www.weq.space) et assume également les fonctions de conseiller scientifique et consultant senior au sein de la société KODE GmbH établie à Munich (www.kodekonzept.de). Il met au point des modèles agiles pour le développement des valeurs et des compétences. Il encadre les prestataires de formation lors de l'introduction de ces modèles innovants et accompagne le développement des compétences des professionnels de l'enseignement.

    THÈME DE LA CONFÉRENCE : DÉVELOPPEMENT AGILE DES VALEURS ET DES COMPÉTENCES POUR LE MONDE DU TRAVAIL NUMÉRISÉ

    Le développement des systèmes agiles de travail a des conséquences révolutionnaires sur le processus d'apprentissage en entreprise. Avec l'évolution croissante des savoirs et savoir-faire, la nécessité de disposer de personnes capables de gérer ces nouveaux défis se fera de plus en plus ressentir. La concurrence accrue sur le marché du travail exige des compétences numériques des salariés, c'est-à-dire la capacité de résoudre de façon autonome et créative les problèmes qui se produiront dans le processus de travail en se servant d'outils numériques. Dans ce contexte, l'agilité est bien plus qu'une simple accumulation de méthodes. Au fond, il s'agit plutôt d'une attitude ou d'un état d'esprit, et donc de valeurs qui appellent à l'action.

    Ces valeurs et compétences ne peuvent pas être « enseignées » en tant que telles. Elles peuvent uniquement être acquises par la pratique dans un environnement adéquat.

    C'est en agissant que l'on devient acteur.

    La conférence est en allemand. Une traduction en français est assurée.

Sitemap