Homepage

Comment définit et mesure-t-on la pauvreté?

Une question connexe à celle des inégalités est la question de la pauvreté (relative). En effet, dans les pays occidentaux hautement développés, cela n’aurait pas beaucoup de sens de mesurer la pauvreté de façon absolue, en recourant par exemple à un montant minimal de dollars ou euros par jour, donc à un seuil de pauvreté absolu comme cela se fait pour les pour les pays en développement. Déjà en 1776, l’économiste Adam Smith considérait que les objets de nécessité sont non seulement « les denrées qui sont indispensablement nécessaires au soutien de la vie, mais encore toutes les choses dont les honnêtes gens, même de la dernière classe du peuple, ne sauraient décemment manquer, selon les usages du pays » (Recherches sur la nature et les causes de la richesse des nations, Livre V). On en arrive ainsi à une définition relative de la pauvreté, qui varie selon les usages, le niveau de prospérité et la distribution des revenus du pays considéré.

Dans l’Union européenne, on préfère donc recourir au concept de risque de pauvreté relative. Pour calculer celui-ci, on détermine d’abord le seuil de risque pauvreté relative (voir Méthodologie). Tout individu appartenant à un ménage dont le revenu disponible se situe sous ce seuil de risque de pauvreté est dès lors considéré comme faisant face au risque de pauvreté, ou, de façon plus courante comme étant pauvre.

 

Sitemap