Homepage

Conférences - events - ateliers thématiques

Tous les évènements

La CSL organise des conférences publiques touchant aussi bien le domaine de l'économie et de la finance que le monde du travail et de l'éducation.

Les conférences sont libres d'entrée. Il suffit de s'inscrire.

  • VERS UNE NOUVELLE IMPASSE AVEC LA VOITURE ÉLECTRIQUE ?!

    10 déc. 2019 - 18:30

    VERS UNE NOUVELLE IMPASSE AVEC LA VOITURE ÉLECTRIQUE ?!

    L'ÉLECTROMOBILITÉ ET CHANGEMENT CLIMATIQUE

    Mardi, le 10 décembre 2019 à 18h30 au Casino Syndical de Bonnevoie, 63, rue de Bonnevoie, Luxembourg

    L'orateur : Winfried Wolf est membre du Conseil consultatif scientifique d'Attac, et rédacteur en chef de Lunapark21 une revue d'analyse critique de léconomie mondiale.

    La conférence sera suivie d'un échange entre le conférencier et le Ministre de l'Energie et de l'Améngagement du Territoire, Claude Turmes.

    THÉME DE LA CONFÉRENCE

    Depuis 50 ans, lindustrie automobile tente de devenir prétendument (plus) écologique ou du moins daméliorer son image à travers diverses innovations techniques: convertisseurs catalytiques, voitures économes en carburant (Swatch-Car), biocarburants et maintenant: la voiture électrique.

    Lorateur de la soirée garde une attitude extrêmement critique face à cette tendance et illustrera de manière pertinente pourquoi, selon lui, lélectromobilité doit être considérée comme un tour inopérant et fallacieux joué par lindustrie automobile.

    Aux yeux de Winfried Wolf, le bilan CO2 dune voiture électrique, tout au long de son cycle de vie, nest guère meilleur que celui dune voiture équipée d'un moteur à combustion (économe). Au-delà, de nouveaux problèmes s'ajouteraient.

    Les voitures électriques ne constituent qu'une nouvelle impasse pour lorateur. Wolf voit en leuphorie suscitée par lélectromobilité une conséquence logique de l'actu­elle concurrence qui domine lindustrie automobile mondiale. Le marché chinois est en plein essor et les constructeurs automobiles chinois s'apprêtent à devenir leaders mondiaux (et à construire plus de 30 nouvelles centrales nucléaires pour couvrir les besoins en électricité!). Les constructeurs automobiles occidentaux, pour leur part, sont dépendant du marché chinois.

    Winfried Wolf a développé le concept dune organisation alternative des transports qui réunit en son centre la mobilité non motorisée (marche à pied, vélo), le tram­way urbain, le train de banlieue et le transport ferroviaire. La conclusion de Wolf: la puissance des constructeurs automobiles est si grande et la dynamique destructrice quils suivent est si puissante quune socialisation de lindustrie automobile est à lor­dre du jour.

    Il s'agit par conséquent d'une conférence qui donnera certainement lieu à un débat à la fois stimulant et controversé.

    La conférence se tient en allemand, une traduction orale directe en fran­çais sera assurée.

     

  • EN VOIE VERS UNE RÉFORME FISCALE DURABLE : LE SOCIAL ET L’ÉCOLOGIE : LES DEUX FACES D’UNE MÊME MÉDAILLE

    03 déc. 2019 - 18:00

    EN VOIE VERS UNE RÉFORME FISCALE DURABLE : LE SOCIAL ET L’ÉCOLOGIE : LES DEUX FACES D’UNE MÊME MÉDAILLE

    Comment les questions sociales et écologiques peuvent-elles être abordées ensemble ?

    Quelles sont les chances d'une réforme fiscale durable et comment assurer une orientation sociale ?

    Notre société est confrontée à des défis majeurs, la préservation de nos moyens de subsistance et de l'équité sociale étant d'une importance toute particulière.
    C'est un fait : les crises écologique et sociale sont étroitement liées, elles ne doivent et ne peuvent être résolues que de manière conjointe !
    L'objectif de cette soirée-débat organisée conjointement par la Chambre des Salariés et le Mouvement Écologique est de relever précisément ce défi et de thématiser et débattre sur des pistes en vue de dégager des solutions communes.

  • NOUVEAU MONDE DU TRAVAIL - NOUVEAU DROIT DU TRAVAIL ?

    06 nov. 2019 - 18:30

    NOUVEAU MONDE DU TRAVAIL - NOUVEAU DROIT DU TRAVAIL ?

    Le 6 et le 7 novembre, la CSL organise deux manifestations traitant de l'impact de la digitalisation sur l'emploi et le droit du travail.

    Conférence - 6.11.2019
    L'invité de la conférence d'ouverture est le professeur de droit du travail et de droit social de l'université de Vienne, Martin RISAK. Il présentera ses réflexions sur le travail équitable dans l'économie de plateforme et les possibles stratégies en droit européen.


    Colloque - 7.11.2019
    Après la conférence d'ouverture du 6 novembre, des experts français, allemands, autrichiens et luxembourgeois sont invités, le 7 novembre à debattre sur les différentes problématiques que soulève ce thème, ainsi que les pistes à explorer en droit du travail. Le ministre du Travail, de l'Emploi et de l'Économie sociale et solidaire, Monsieur Dan Kersch, prononcera le mot de clôture.

  • CANCER & TRAVAIL : COMMENT RÉDUIRE LES INÉGALITÉS SOCIALES DE SANTÉ PAR UNE MEILLEURE PRÉVENTION SUR LES LIEUX DE TRAVAIL ?

    24 oct. 2019 - 18:30

    CANCER & TRAVAIL : COMMENT RÉDUIRE LES INÉGALITÉS SOCIALES DE SANTÉ PAR UNE MEILLEURE PRÉVENTION SUR LES LIEUX DE TRAVAIL ?

    CONFÉRENCE ANIMÉE PAR LAURENT VOGEL
    Laurent Vogel est juriste et chercheur en santé au travail. Il travaille à l'Institut syndical européen dans le domaine de la santé au travail où il s'occupe notamment de la publication du magazine « Hesamag ». Il donne également des cours à l'Université libre de Bruxelles et à Paris XIII. Il a été un des coordinateurs du livre « Les risques du travail. Pour ne pas perdre sa vie à la gagner » (La Découverte, 2015).

    THÉME DE LA CONFÉRENCE

    Les cancers constituent des maladies fortement inégalitaires. Loin d'être distribués de manière aléatoire parmi les individus, ils sont un concentré d'inégalités sociales. Une lutte efficace contre les cancers en santé publique passe par une remise en cause de ces inégalités. Cette exigence est rarement rencontrée. Cela explique, en grande partie, les échecs de la guerre contre les cancers régulièrement proclamée.

    Les expositions professionnelles sont le premier déterminant de cette inégalité sociale. Dans l'Union européenne, 100 000 personnes meurent chaque année d'un cancer lié au déni de prévention au travail. Certaines professions sont particulièrement frappées : ouvriers du bâtiment, personnel du nettoyage, etc.

    L'élimination des expositions professionnelles constituerait une des formes les plus efficaces de prévention. Et pourtant la majorité des campagnes de santé publique tournent inlassablement autour de facteurs présentés comme des comportements individuels (tabac, nourriture, sédentarité, etc.) et de la détection précoce.

    La bataille contre les cancers professionnelsest rendue difficile par une invisibilité socialementconstruite de ceux-ci. Les registres de cancer restent muets sur la profession des malades. Concernant les femmes, la visibilité est encore plus réduite. Ainsi, le lien entre les cancers du sein et des expositions professionnelles a été ignoré dans une partie importante de la littérature scientifique.

    Pour les syndicats, la lutte contre les cancers professionnels est une priorité stratégique. Elle remet en cause l'organisation du travail. Elle contribue à faire converger santé publique et santé au travail. Elle montre aussi la nécessité de construire un contre-pouvoir dans l'entreprise de manière à faire passer la défense de la vie et de la santé avant les profits.

     

  • Quel futur pour l'emploi ? Les prévisions de Frey et Osborne sont-elles crédibles ou contestables ?

    11 juin 2019 - 18:30
    Conférence

    Quel futur pour l'emploi ? Les prévisions de Frey et Osborne sont-elles crédibles ou contestables ?

    CONFÉRENCE ANIMÉE PAR  JACQUES LIOUVILLE
    Jacques Liouville est professeur de Sciences de Gestion à l'Université de Strasbourg.

    Il a été directeur de l'IAE de Metz et il est responsable du Master Achat International - Global Sourcing, qui est offert au Luxembourg en partenariat avec la CSL. Il a été visiting professor dans de nombreuses universités, notamment en Allemagne, au Canada, en Chine, au Japon, aux États-Unis et au Brésil.

    Il est l'auteur de plus de cents articles publiés dans des revues académiques et il est membre du « comité de lecture » d'une dizaine de revues et organisations scientifiques tant en France qu'à l'international.

    Ses recherches portent principalement sur les questions de stratégie d'entreprise, de management international et de gestion de l'innovation.


    THÈME DE LA CONFÉRENCE

    L'étude réalisée par Carl B. Frey & Michael Osborne en 2013 relative aux perspectives d'évolution des emplois à l'horizon 2030 a produit l'effet d'une bombe. Cette étude annonçait la disparition probable de 47 % des emplois aux USA et par extension, cette statistique a été assimilée à un standard susceptible de s'appliquer également au reste du monde.

    Six ans plus tard, soit au tiers de la période de référence - horizon 2030 -, le trend catastrophique prévu est loin de se dessiner. Il semble donc légitime de s'interroger sur le fait de savoir si le trend anticipé par les deux auteurs est simplement « retardé », ou si au contraire la gigantesque menace annoncée n'était pas en fait une simple « fiction » ?

    En médiatisant à outrance des résultats hallucinants mais très critiquables, Frey & Osborne n'ont pas respecté l'éthique dont chaque scientifique devrait faire preuve. La conférence permettra ainsi de mettre en évidence que tous les résultats faisant l'objet d'un fort retentissement médiatique ne sont pas nécessairement dignes de confiance sur le plan scientifique, ce qui conduira à préciser les conditions devant au minimum être respectées pour que celle-ci puisse être accordée.

    Dans le cas du Luxembourg, les indicateurs disponibles conduisent à un verdict plutôt encourageant, sachant que le solde entre la disparition et la création d'emplois du fait de la digitalisation de l'économie semble être proche de l'équilibre. Une question qui demeure néanmoins en suspens est celle de la sécurisation des parcours professionnels des personnes dont les emplois sont menacés. La solution peut résider dans des actions très ciblées de formation continue.

     

  • Inégalité et élites

    16 mai 2019 - 18:30
    Conférence - Konferenz

    Inégalité et élites

    CONFÉRENCE ANIMÉE PAR PROF. MICHAEL HARTMANN

    Michael Hartmann, né en 1952, est professeur émérite de sociologie à l'université technique de Darmstadt. Il a étudié la sociologie, les sciences politiques, la philosophie, la psychologie, l'Histoire et la germanistique. Il a obtenu ses titres de docteur en 1979 et de professeur en 1983.

    Ses travaux concernent principalement la recherche dans les domaines des élites, de la gestion et de l'université et ont été soutenus par une bourse d'étude de la Société allemande de la recherche (Deutsche Forschungsgemeinschaft). Michael Hartmann a publié plusieurs ouvrages sur le sujet : Le mythe des élites méritocratiques (2002) ; Sociologie des élites (2004) ; Les élites et le pouvoir en Europe (2007) ; Inégalités sociales :pas un sujet pour les élites ? (2013) ; Les élites mondialisées n'existent pas (2016) ; Les déconnectés : comment les élites mettent la démocratie en péril (2018).
    Ses travaux de recherche lui valurent en 2002 le premier prix et en 2010 le deuxième prix attribué par la Fondation Fritz Thyssen en récompense du meilleur article scientifique dans le domaine socio-économique. En 2018, il a également obtenu le prix de la Société allemande de sociologie pour sa remarquable contribution à la visibilité de la sociologie auprès du public.
    En outre, au fil des ans, Michael Hartmann a effectué d'innombrables présentations publiques, donné de nombreuses interviews et régulièrement participé à des débats télévisés.

    THÈME DE LA CONFÉRENCE

    INÉGALITÉ ET ÉLITES

    Concernant la relation entre inégalité et élites, deux aspects semblent, à première vue, se dégager : tout d'abord la représentation inégale des différentes classes de la population parmi les élites ; ensuite, les conséquences des actes des élites sur les inégalités sociales, en particulier en matière de revenus et de patrimoine. Néanmoins, quand on approfondit l'analyse, on remarque que la relation entre les deux est étroite. Ainsi, plus le recrutement social des élites est exclusif, plus leurs actions bénéficient aux riches. Le tournant néolibéral des années 80 en est la démonstration. Qui plus est, cela génère une spirale dans laquelle inégalités matérielles et exclusivité sociale des élites se renforcent mutuellement.

     

  • Conférence : Développement agile des valeurs et des compétences pour le monde du travail numérisé

    19 mars 2019 - 18:30
    Conférence - Konferenz

    Conférence : Développement agile des valeurs et des compétences pour le monde du travail numérisé

    CONFÉRENCE ANIMÉE PAR PROF. DR WERNER SAUTER

    Le professeur Dr Werner Sauter est banquier et économiste diplômé. Il est titulaire d'un doctorat en psychologie édagogique et s'est forgé une vaste expérience dans le domaine de l'éducation en tant qu'enseignant dans un établissement d'enseignement professionnel, responsable du développement des ressources humaines à la Landesbank, chef de département d'un institut supérieur de formation en alternance, dirigeant et conseiller dans le domaine de la formation. Il a fondé et dirigé un organisme de formation axé sur le
    « e-learning » au sein du groupe Klett, de même que l'Institut eBusiness & Management à la Steinbeis-Hochschule. En 2008, il a créé la société Blended Solutions GmbH à Berlin, qui est spécialisée dans le développement de concepts d'apprentissage stratégiques, de solutions et systèmes d'apprentissage innovants et de modèles d'entreprise pour les prestataires de formation.

    Il est aujourd'hui à la tête de la fondation WeQ.Space eG i. G. à Berlin (www.weq.space) et assume également les fonctions de conseiller scientifique et consultant senior au sein de la société KODE GmbH établie à Munich (www.kodekonzept.de). Il met au point des modèles agiles pour le développement des valeurs et des compétences. Il encadre les prestataires de formation lors de l'introduction de ces modèles innovants et accompagne le développement des compétences des professionnels de l'enseignement.

    THÈME DE LA CONFÉRENCE : DÉVELOPPEMENT AGILE DES VALEURS ET DES COMPÉTENCES POUR LE MONDE DU TRAVAIL NUMÉRISÉ

    Le développement des systèmes agiles de travail a des conséquences révolutionnaires sur le processus d'apprentissage en entreprise. Avec l'évolution croissante des savoirs et savoir-faire, la nécessité de disposer de personnes capables de gérer ces nouveaux défis se fera de plus en plus ressentir. La concurrence accrue sur le marché du travail exige des compétences numériques des salariés, c'est-à-dire la capacité de résoudre de façon autonome et créative les problèmes qui se produiront dans le processus de travail en se servant d'outils numériques. Dans ce contexte, l'agilité est bien plus qu'une simple accumulation de méthodes. Au fond, il s'agit plutôt d'une attitude ou d'un état d'esprit, et donc de valeurs qui appellent à l'action.

    Ces valeurs et compétences ne peuvent pas être « enseignées » en tant que telles. Elles peuvent uniquement être acquises par la pratique dans un environnement adéquat.

    C'est en agissant que l'on devient acteur.

    La conférence est en allemand. Une traduction en français est assurée.

  • Séance académique - 10 ans statut unique

    31 mai 2018 - 18:00
    Conservatoire de la Ville de Luxembourg

    Séance académique - 10 ans statut unique

    Dans le cadre du 10e anniversaire du statut unique des salariés de droit privé, la Chambre des salariés a le plaisir de vous inviter à une Séance académique,
  • Conférence - Le dialogue social européen entre passé et avenir

    24 avr. 2018 - 18:30
    Hôtel Parc Belair

    Conférence - Le dialogue social européen entre passé et avenir

    CONFÉRENCE ANIMÉE PAR JEAN LAPEYRE

    Jean Lapeyre, ancien secrétaire général adjoint de la Confédération européenne des syndicats (CES), est né le 22 novembre 1943 à Paris.
    Titulaire d'un CAP et BEI de souffleur de verre, il a travaillé à lusine Thomson CSF de Grenoble de 1966 à fin 1971, où il a milité à la CFDT. Il est élu au secrétariat de la Fédéra-tion de la métallurgie CFDT de 1972 à 1981, puis devient rédacteur et rédacteur en chef de Syndicalisme Hebdo  à la confédération jusquen 1986.

    En 1986, il est élu secrétaire de la Confédération européenne des syndicats (CES) et de 1991 à 2003, il occupe le poste de secrétaire général adjoint. Pendant 17 ans il y est responsable du dialogue social. En 2003, il est nommé conseiller social à lambassade de France à Rome, avant de devenir en 2007 conseiller auprès du secrétaire général du Comité économique et social européen. Ayant occupé son dernier poste de 2009 à fin 2013, comme responsable de la mise en place du bureau européen du Cabinet d'expertise éco-nomique et sociale Syndex, il est aujourd'hui adhérent de la CFDT retrait(é) de Paris.

    THÈME DE LA CONFÉRENCE : LE DIALOGUE SOCIAL EUROPÉEN ENTRE PASSÉ ET AVENIR

    Jean Lapeyre retrace dans son livre « Le dialogue social européen. Histoire dune innovation sociale (1985-2003) » l'histoire du dialogue social, de sa genèse à son autonomisation au travers de témoignages croisés des protagonistes qui l'ont conçu et développé, des différents textes élaborés, des avis communs aux accords autonomes et de l'analyse du fonctionnement du dialo-gue social.

    Il propose une vision « humaine » de la construction du dialogue social car cette construction est le fruit de rencontres, mais également, malgré les tensions, de volontés partagées à un moment donné dans le contexte dynamique de la construction européenne.

    Le développement du dialogue social européen n'a pas été seulement un élément de construction d'un système européen de relations industrielles. Il s'agissait aussi de structuration, d'organisation et de légitimation des organisations syndicales et d'employeurs au niveau européen, et de leur capacité à négocier des éléments d'harmonisation de l'espace européen com-plémentaires à leurs espaces territoriaux et sectoriels nationaux.
  • Conférence - Le droit du travail dans l'économie des plateformes

    17 avr. 2018 - 18:30
    Hôtel Parc Belair

    Conférence - Le droit du travail dans l'économie des plateformes

    CONFÉRENCE ANIMÉE PAR MARTIN RISAK

    Martin Risak est professeur à l'Institut de droit du travail et de droit social de l'université de Vienne et, entre autres, président de la Commission pour l'égalité de traitement du Sénat II autrichien, expert national du «  Centre européen d'expertise dans les domaines du droit du travail, de l'emploi et des politiques du marché du travail (ECE)  » qui conseille la Commission européenne, membre de l'équipe de rédaction de la revue autrichienne pour le droit du travail et le droit social (Zeitschrift für Arbeits- und Sozialrecht, ZAS) et membre du comité de la société autrichienne pour le droit du travail et le droit social.

    M. Risak est auteur et éditeur de nombreux ouvrages sur le droit du travail (p.ex. Arbeitsrecht in Grundzügen, Das Arbeitsrecht System und Praxiskommentar, Austrian Labour Law, Arbeit in der Gig-Economy) et auteur de plus de 100 essais, chapitres de livres et commentaires de décisions sur le sujet du droit du travail et du droit social aux niveaux autrichien et européen et de la médiation.


    THÈME DE LA CONFÉRENCE : LE DROIT DU TRAVAIL DANS L'ÉCONOMIE DES PLATEFORMES

    Les technologies modernes d'information et de communication permettent le développement d'une multitude de nouvelles formes d'organisation du travail, parmi lesquelles celle reposant sur des plateformes internet comme Uber, Deliveroo et The Mechanical Turk d'Amazon semble être la plus intéressante. Ces plateformes permettent de proposer des activités (p.ex. transport de personnes, livraison de repas ou travaux administratifs), la plupart du temps sans délai, à un nombre plus élevé de personnes enregistrées (appelées crowd) qui gèrent ensuite ces activités individuellement. L'objectif du système est une organisation du travail just-in-time qui transfère le risque d'inactivité au maximum sur le travailleur. Le travail n'est payé que lorsqu'il est effectivement réalisé.

    Au premier regard, ce mode de travail via une plateforme semble non réglementé et n'offre que peu de protection, vu que, du moins selon une idée répandue, il s'agit exclusivement d'indépendants. Néanmoins, cette première constatation n'est pas corroborée par des analyses juridiques plus poussées. Les cas ne sont pas rares dans lesquels il existe une relation de travail, ce qui est progressivement établi par les tribunaux. Mais cela ne résout pas toutes les questions : qui sont les partenaires contractuels ? Est-on en présence d'une relation de travail continue ou bien en présence d'une multitude de contrats à courte durée ? Comment peut-on protéger également ceux qui ne peuvent pas être considérés comme des salariés ?

    Il est difficile de répondre à ces questions parce que l'économie des plateformes présente de nombreuses facettes et que de nouveaux modèles économiques apparaissent sans cesse une solution globale pour toutes les situations ne semble donc guère possible. Tandis que certaines problématiques peuvent, sur le plan juridique, être abordées relativement facilement avec les outils conventionnels, d'autres, plus complexes, nécessitent des actions légales qui seront également abordées dans le cadre de cette présentation.
  • Conférence  - Commerce Mondial Éthique

    07 mars 2018 - 18:30
    Hôtel Parc Belair

    Conférence - Commerce Mondial Éthique

    CONFÉRENCE ANIMÉE PAR FELBER CHRISTIAN

    Christian Felber est régulièrement invité à intervenir dans le monde entier sur les alternatives économiques, sociales et politiques. Il est par ailleurs écrivain et danseur contemporain. Né à Salzbourg en 1972, Christian Felber a étudié la langue espagnole, la psychologie, la sociologie et les sciences politiques à Madrid et à Vienne, où il vit aujourd'hui. Il publie régulièrement des commentaires dans les médias germanophones et internationaux.

    L'essai « Geld. Die neuen Spielregeln » (Les nouvelles règles du jeu) lui a valu le titre de meilleur ouvrage économique de l'année 2014 et « Gemeinwohl-Ökonomie » (L'économie citoyenne) le prix ZEIT-Wissen en 2017.

    Chargé de cours à la faculté de sciences économiques de l'université de Vienne de 2008 à 2017, il est depuis 2018 chargé de recherche auprès de l'IASS, l'Institut d'études avancées en développement durable de Potsdam. Il est à l'origine de l'« économie du bien commun » et du projet « banque pour le bien commun ».

    THÈME DE LA CONFÉRENCE : COMMERCE MONDIAL ÉTHIQUE - UNE ALTERNATIVE AU LIBRE-ÉCHANGE ET AU PROTECTIONNISME

    Les élections aux États-Unis marquent-elles la fin de l'ère du libre-échange ?

    Christian Felber, fondateur du mouvement international de l'économie citoyenne et chargé de cours à la Faculté de sciences économiques de l'université de Vienne a développé un modèle économique éthique dont l'objectif premier est le bien-être des Hommes et de l'environnement.

    Lors de sa présentation, Monsieur Felber s'attachera à démystifier la « religion du libre-échange » et présentera une alternative convaincante à l'OMC & co.

    Il présentera, d'une part, une alternative en matière de contenu : un système commercial mondial éthique au service des droits de lHomme et des objectifs de l'humanité, et non pas à celui du commerce et des affaires. Le commerce est un moyen et non une fin.

    D'autre part, il développera une alternative procédurale : de quelle manière pourrait-on élaborer des traités internationaux via un procédé d'attribution des mandats, de négociation et de vote qui soit à la fois transparent, participatif et littéralement « souverain » ?


     

  • Conférence - Réformer l'europe maintenant

    22 févr. 2018 - 18:30
    Hôtel Parc Belle-Vue

    Conférence - Réformer l'europe maintenant

    CONFÉRENCE ANIMÉE PAR XAVIER TIMBEAU

    Xavier Timbeau est directeur principal de l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE), Centre de recherches en économie de Sciences-Po.
    Il travaille dans le domaine de l'analyse macroéconomique, de la prévision macroéconomique, de la modélisation économique et de l'économétrie appliquée.

    Depuis 6 ans, il coordonne le rapport iAGS qui présente une analyse indépendante de la situation macroéconomique et sociale de l'Union Européenne.
    Il enseigne l'économie de l'environnement à Sciences-Po Paris et donne les cours d'introduction à l'économie à CentraleSupélec et à l'Ecole Nationale des Ponts et Chaussées.

    THÈME DE LA CONFÉRENCE : REFORMER L'EUROPE MAINTENANT QUE LA SITUATION S'AMÉLIORE

    La reprise en Europe, et particulièrement en Zone euro, se renforce. Le chômage se réduit, mais laisse une situation sociale dégradée dans certains pays. Globalement, les inégalités, en particulier au bas de la distribution des revenus, ont augmenté. C'est ainsi que malgré la reprise, la tension politique et sociale reste forte.

    Il est important dans ce contexte de construire les stratégies de sortie de crise, qui ne sacrifieront pas à la réduction trop rapide de la dette les investissements indispensables que ce soit pour l'éducation, le changement climatique ou encore l'appareil productif européen. Mais les stratégies de sortie de crise doivent également prendre en compte la réduction des déséquilibres macroéconomiques qui ne sont pas résorbés.

    Plus spécifiquement, l'excédent courant de la Zone euro, en grande partie dû à l'Allemagne, va provoquer une hausse de l'euro par rapport au dollar et cela alimentera les risques d'éclatement de la Zone euro. C'est pourquoi au delà des stratégies de sortie de crise, il est aussi nécessaire d'engager des réformes en profondeur des institutions de la zone euro. Garants d'une plus grande stabilité économique, c'est aussi l'occasion de donner corps à une architecture qui limite la divergence des économies européennes, renforce la stabilité des finances publiques et réduit drastiquement le risque de crise, d'autant que certaines des propositions de réforme sur la table ne remplissent pas ces critères.



     

  • Conférence - Orientation tout au long de la vie

    31 janv. 2018 - 18:30
    Hôtel Parc Belair

    Conférence - Orientation tout au long de la vie

    Conférence animée par Ronald SULTANA

    Ronald SULTANA, professeur de sociologie et d'éducation comparative à l'Université de Malte

    Il a étudié l'orientation à l'Université de Reading (Royaume-Uni) et l'orientation professionnelle et les questions de transition professionnelle aux universités de Waikato, Nouvelle-Zélande et de Stanford, États-Unis.

    Il est professeur de sociologie et d'éducation comparée à l'Université de Malte, où il dirige le Centre euro-méditerranéen pour la recherche en éducation. Il a participé en tant qu'expert-conseil à plusieurs examens internationaux de l'orientation et ses recherches ont porté sur des analyses comparatives de l'orientation en Europe. Il utilise un large éventail de perspectives théoriques pour considérer l'impact du néolibéralisme et de la mondialisation sur les trajectoires de vie dans différents contextes.

    Thème de la conférence

    Cette conférence a pour but d'éclaircir l'ensemble des discours interdépendants qui se sont développés autour du domaine de l'orientation, soulignant les implications que chacun a pour la politique, la pratique et la recherche.

    S'inspirant d'une typologie proposée par Jürgen Habermas, Ronald Sultana examine la manière dont l'orientation a historiquement été façonnée par des rationalités technocratiques, humanistes et émancipatrices.

    Il explore ces discours par rapport à la conjoncture actuelle marquée par une montée de l'austérité et de la précarité. Ce faisant, il s'inspire de la notion de « modernité liquide » de Zygmunt Bauman pour plaider en faveur d'une « orientation émancipatrice ». Cela implique une position normative critique envers les régimes néolibéraux qui ont colonisé le monde et la mise en place d'un programme de justice sociale. De ce fait, les professionnels de l'orientation doivent s'engager fondamentalement dans un tel programme. Un tel positionnement a des répercussions sur la façon dont l'orientation est imaginée et la façon dont elle est pratiquée.

  • Vers l'Europe sociale? Le socle européen des droits sociaux

    19 oct. 2017 - 18:30
    Hôtel Parc Belair

    Vers l'Europe sociale? Le socle européen des droits sociaux

  • A T T E N T I O N !!!  LA CONFÉRENCE

    28 sept. 2017 - 18:30
    Hôtel Parc Belle-Vue 5, Avenue Marie-Thérèse L-2132 Luxembourg

    A T T E N T I O N !!! LA CONFÉRENCE "LE TRAVAIL DE DEMAIN" EST ANNULÉE ET REPORTÉE À UNE DATE ULTÉRIEURE

     

Sitemap